LA MAISON HENNESSY ET LES MEMBRES DU JURY DES DEUX PRIX HENNESSY
ONT LE PLAISIR DE VOUS ANNONCER LEUR LAUREATS 2020 
Didier Blonde
Carnet d’adresses - L’Arbalète / Gallimard
Lauréat du PRIX HENNESSY DU LIVRE
DONT LA LITTéRATURE EST L’HéROïNE 2020

Marie Chaudey
Hebdomadaire La Vie
Lauréate du PRIX HENNESSY
DU JOURNALISME LITTéRAIRE 2020

PRIX HENNESSY DU LIVRE DONT LA LITTERATURE EST L’HEROÏNE 

Pour la première année de sa création, le jury du Prix Hennessy du Livre dont la Littérature est l’héroïne a choisi de couronner le livre de Didier Blonde Carnet d’adresses publié dans la
collection L’Arbalète aux Editions Gallimard. Ce nouveau prix qui rejoint celui historique du Prix Hennessy du Journalisme Littéraire, marque le soutien indéfectible de la Maison Hennessy
aux essentiels « passeurs » de culture, et couronnera des ouvrages parus entre septembre de l’année précédente et septembre de l’année en cours. Sa caractéristique est de célébrer la littérature et d’en transmettre la passion. Un texte, précisément, qui donne envie de lire d’autres textes, de mieux connaître d’autres écrivains, et pourquoi pas d’écrire…
Un texte qui peut être un roman ou un essai, de la fiction ou de la non-fiction, une biographie d’écrivain(e) ou un manifeste, un texte qui peut être ce qu’il veut, s’exprimer dans tous les genres, en toute liberté, pourvu qu’il donne envie aux lecteurs et aux lectrices d’ouvrir des livres et de se plonger dans cet « art ancien » (et toujours renouvelé qu’est la littérature) comme l’appelle Salman Rushdie, cet «assaut contre la frontière» comme disait Kafka, cette « preuve que la vie ne suffit pas » comme disait Pessoa, ou cette « enfance enfin retrouvée » comme disait Bataille…
Le prix est doté de 10 000 euros.

« Pour la 1ère édition du Prix Hennessy du Livre dont la Littérature est l’héroïne, nous avons choisi Didier Blonde et son ouvrage Carnet d’adresses, car sa formidable enquête sur les adresses parisiennes de personnages littéraires fictifs est une invitation à voyager dans l’univers d’une myriade d’écrivains et d’ouvrages. C’est un livre de passionné et de passeur comme le sont ceux d’Umberto Eco ou d’Alberto Manguel. » Bruno Corty, Président du jury.

LE LIVRE 
Depuis toujours, Didier Blonde collectionne, dans un carnet, les adresses et numéros de téléphone des personnages de romans qu’il croise au fil de ses lectures.
Le présent livre les rassemble par ordre alphabétique (Mme Arnoux, la Dame aux camélias, Arsène Lupin, le commissaire Maigret, Benjamin Malaussène, Nana, Swann… ), avec les adresses où ils résident, transitent, se cachent, ou finissent tranquillement leurs jours. Didier Blonde a mené à chaque fois une enquête de terrain et dans les archives, qui permet d’interroger la part de fiction que revêtent ces lieux : numéros inexistants, immeubles détruits, rues fictives ou disparues, autant de passages dérobés…
D’autres histoires se dissimulent parfois à des numéros cryptés.
Sous la forme d’une promenade dans Paris, Didier Blonde déploie, en préambule de son répertoire, une réflexion sur les adresses en littérature et la rêverie qu’elles suscitent immanquablement.
Des index par arrondissements et par rues cartographient ce Paris romanesque.

Didier Blonde est l’auteur de huit livres aux Éditions Gallimard, parmi lesquels Les fantômes du muet, L’inconnue de la Seine et Leïlah Mahi 1932, Prix Renaudot essai 2015 (Folio n° 6386).
Son dernier roman, Le figurant (collection blanche, 2018), fait l’objet d’une adaptation cinématographique.

« Je suis très sensible au fait d’avoir été choisi comme lauréat de la première édition de ce prix qui célèbre la littérature. Je ne pourrais pas vivre – je n’ai jamais vécu, aussi loin que je me souvienne – sans la littérature. Elle me fait mener une double vie, démultiplie mon existence, et la console. C’est mon issue de secours. À chaque lecture, c’est avec la même curiosité que je pars à la rencontre de tous ces fantômes d’hier et d’aujourd’hui, d’ici et de là-bas, pour qu’ils me livrent, à mots couverts, leur secret. »  
Didier Blonde

SÉLECTION 2020  

Didier Blonde I Carnet d’adresses I L’Arbalète – Gallimard
Dominique Fortier I Les villes de papier – une vie d’Emily Dickinson I  Editions Grasset
David Le Bailly I L’Autre Rimbaud I L’Iconoclaste
Suzanne Orlean I L.A. Bibliothèque I Editions du sous-sol
Frédéric Pajak I Manifeste incertain 9 : Avec Pessoa I Les Éditions Noir sur blanc

 

PRIX HENNESSY DU JOURNALISME LITTERAIRE 

Marie Chaudey journaliste littéraire au journal La Vie est la nouvelle lauréate du Prix Hennessy du Journalisme Littéraire et succède ainsi à Clémentine Goldszal, lauréate 2019 et journaliste à ELLE, M le Monde. Un rendez-vous unique du journalisme littéraire placé sous le signe de l’excellence et de la transmission, le Prix Hennessy du Journalisme Littéraire, créé en 1987, est inspiré par des valeurs chères à la Maison, l’excellence et la transmission. Il salue chaque année l’excellence dans le journalisme littéraire et la volonté de transmettre une passion pour la littérature. Il récompense un ou une journaliste littéraire pour la qualité de son travail, qu’il s’agisse de critiques d’ouvrages, d’enquêtes, de reportages ou de portraits d’auteurs, et pour son engagement à faire connaître des oeuvres et leurs auteurs au plus grand nombre. Le prix est doté de 10 000 euros.

« Pour le Prix Hennessy du Journalisme Littéraire, notre choix cette année s’est porté sur Marie Chaudey car, depuis 2008, elle défend avec conviction, sincérité, talent et humilité la littérature dans les colonnes de l’hebdomadaire La Vie. » Bruno Corty, Président du jury.

Marie Chaudey. Diplômée de l’Ecole Supérieure de Journalisme de Lille, dont elle est sortie major de promotion en 1988, Marie Chaudey a commencé à travailler comme pigiste à l’Hebdomadaire La Vie avant d’intégrer la rédaction en 1990. Elle y est devenue grand reporter, a crapahuté avec les réfugiés dans la Bosnie en guerre, en Afrique du Sud à la fin de l’apartheid ou en Irlande du Nord à l’heure de l’accord du Vendredi saint, sans oublier de suivre plusieurs campagnes présidentielles américaines dont celle de 2008 gagnée par Barack Obama.

La même année, elle rejoint le service Culture de La Vie où elle devient responsable de la rubrique Livres et orchestre les pages littéraires, donnant bonne place à des rencontres avec Michel Houellebecq, Emmanuel Carrère ou Annie Ernaux. Elle a interviewé Erri de Luca dans sa maison de la campagne romaine, la grande Toni Morrison dans son loft de Manhattan, ou Olga Tokarczuk chez elle à Wroclaw quatre ans avant qu’elle reçoive le Nobel.

En février 2020, La Vie a publié son reportage littéraire sur « Johannesburg, 30 ans après la libération de Mandela », avec pour guide la romancière Fiona Melrose

« J’aime ce sentiment de n’être jamais tout à fait seule, d’avoir toujours un livre qui m’attend. Une traversée à portée de main. Un monde à ouvrir, à sentir, à parcourir, à ruminer, à saisir, à partager. Le frisson délicieux de se laisser embarquer, et le plaisir décuplé d’embarquer les autres à la suite… Cette folie douce, cette addiction de jeunesse qui est devenue drogue dure à dealer sans modération, cette obsession textuelle à faire essaimer avec ardeur, je suis heureuse de la voir reconnue par mes pairs. Je suis honorée et touchée de recevoir ce prix, surtout en une période aussi tourmentée, où il est nécessaire de défendre la littérature comme un bien essentiel. Puisqu’elle exige du temps long à rebours de toutes les précipitations. Puisqu’elle ouvre sur la complexité du monde à rebours des simplifications. Puisqu’elle nous fait entrer dans la tête de l’autre, fût-il un adversaire. Et c’est toujours vertigineux de songer qu’elle nous lie à une longue chaîne humaine à travers les siècles, si précieuse qu’elle peut aussi nous permettre de penser l’avenir. » Marie Chaudey

 

LAURÉATS DEPUIS 2008

2019

Clémentine Goldszal

2015

Grégoire Leménager

2011

Philippe Lançon

2018

Thierry Clermont

2014

Olivia de Lamberterie

2010

Christine Rousseau

2017

David Caviglioli

2013

Philippe Delaroche

2009

Alexandre Fillon

2016

Elisabeth Philippe

2012

Sabine Audrerie

2008

François Dufay

 

SÉLECTION 2020  

Virginie Bloch-Lainé I Libération / France Culture            Marie Chaudey I La Vie 

Kerenn Elkaïm I freelance                                      Marine Landrot I Télérama 
Raphaëlle Leyris I Le Monde des Livres

                            

 MEMBRES DU JURY DES « PRIX HENNESSY » 2020

Bruno Corty, 
Le Figaro Littéraire

Olivia de Lamberterie, 
ELLE, Télématin, France Inter

Grégoire Leménager, 
L’Obs

Alexandre Fillon, 
Le Figaro Littéraire, Les Echos, Sud-Ouest Dimanche

Jean-Claude Lamy, 
La Montagne, Service Littéraire

Elisabeth Philippe, 
L’Obs

Clémentine Goldszal, 
ELLE, M Le Monde

Bernard Lehut, 
RTL

 Colombe Schneck, 
Madame Figaro

 
Etant donné les circonstances particulières de la période, les conditions sanitaires imposées ne permettent pas cette année de faire un remise publique du prix. Mais la conviction d’encourager la littérature et ceux qui l’a font aimer reste intacte en attendant des jours meilleurs qui permettront de réunir physiquement les membres du jury et les lauréats.

A PROPOS DE Jas HENNESSY & Co

Leader du cognac, la Maison Hennessy rayonne à travers le monde depuis plus de 250 ans avec un savoir-faire d'exception. Née de l'esprit de conquête de son fondateur Richard Hennessy, la marque est présente dans plus de 130 pays. Ancrée au cœur de la Charente, la Maison Hennessy est également un acteur économique régional engagé, qui s'inscrit pleinement dans la valorisation de la filière Cognac. Le succès et la longévité de la Maison reposent sur la qualité de ses cognacs issus d'un processus unique de transmission. Première Maison de spiritueux à être certifiée ISO 14001 en 1998, la Maison Hennessy mobilise sa capacité d'innovation et l'ensemble de ses partenaires, acteurs de la filière, pour préserver ce terroir d'exception. Fleuron du Groupe LVMH, la Maison Hennessy est un contributeur majeur au commerce extérieur français. Elle exporte 99% de sa production et participe au rayonnement de l'hexagone à l'international.